Julien Decresson Pas de commentaire

Conférence : les enfants des manipulateurs, comment les protéger ? 

Le 9 mai prochain, nous avons invité Madame Christel Petitcollin à venir nous parler d’une thématique qui nous tient à cœur dans notre travail de soutien aux personnes victimes de violence psychologique.

« Quand on est manipulateur, on l’est avec tout le monde : sa famille, son conjoint, ses voisins, ses collègues, la police, la justice… Alors, par quel miracle ne le serait-on pas avec ses enfants ? Bien qu’il se vante partout d’être un excellent parent, le parent manipulateur est un usurpateur. Il ne développera jamais les compétences parentales indispensables pour que l’enfant se construise : amour inconditionnel, protection, cadre sécurisant, écoute et permissions. Tout au plus le parent manipulateur sera-t-il ponctuellement dans la séduction et la corruption, mais le reste du temps, il sera égal à lui-même : critique, dévalorisant, destructeur et maltraitant. Plus grave encore : son déni de la spécificité de l’enfance se propage dans notre société comme une trainée de poudre.

Quels risques ? Quelles séquelles pour ces enfants manipulés ? Que peut faire l’autre parent pour limiter les dégâts, en attendant une prise de conscience collective ? »

Cette conférence se déroulera avec le soutien du service des affaires sociales de la Province de liège à la Maison des Sports  rue des Prémontrés 12 à Liège.

Accueil à partir de 18h30. Conférence à 19h

Participation : 5 euros.

Inscription : 04/2223965 ou par mail : inforfemmesliege@gmail.com

Administrice Infor-femmes Pas de commentaire

Conférence : les inégalités hommes-femmes : une réalité encore bien d’actualité ! Pourquoi et combattre les discriminations à l’égard des femmes ?

Que signifie « se comporter en homme », ou « se comporter en femme » ? Entre l’inné et l’acquis : quelle est la part de naturel et de culturel dans la construction des identités ? Pourquoi les discriminations sexistes persistent-elles alors que les dispositions légales à leur encontre se multiplient ? La société enferme chaque individu dans des modèles sexués très cloisonnés, un peu comme si l’homme et la femme étaient deux pièces de puzzle qui s’emboitent, mais qui sont malgré tout bien distinctes. Cette conférence sera l’occasion d’évoquer ces anomalies pourtant considérées depuis toujours comme des évidences, mais aussi de mener une réflexion importante : peut-on bouleverser cet ordre social sexué inégalitaire ? Peut-on encourager de nouvelles attitudes plutôt que de perpétuer les stéréotypes de genre ? En d’autres termes…peut-on vraiment se penser autrement ?

Par Mesdames Marie Sarlet : Psychologue, Florence Greco : Animatrice et Assistante sociale et Chloé Collette : Animatrice et Assistante sociale. Toutes les trois travaillent au sein du planning familial Infor-Femmes.

Renseignements : auprès de la Maison de la Laïcité de Visé 0477 78 34 79 – 04 265 96 48 – laicite.vise@gmail.com

Administrice Infor-femmes Pas de commentaire

Salon SIEP 2016

Les parcours scolaires et professionnels…un chemin tout tracé ?

Les filles sont nulles en math ; les garçons infirmiers, ça n’existe pas ;  la mécanique, ce n’est pas pour les filles ; les garçons sont plus doués en sciences;  les tâches ménagères, c’est seulement pour les filles,…

Ces croyances partagées au sujet des filles et des garçons, que l’on appelle stéréotypes de genre, ne sont pas sans conséquences sur les choix d’études et de métiers des jeunes. La société, la culture, les médias, l’école, la famille ou encore les paires peuvent véhiculer, voire même renforcer ces idées de manière inconsciente et insidieuse. Afin de faire des choix qui correspondent à ce que l’on souhaite (et non pas à ce que l’on doit),  il est nécessaire de prendre du recul par rapport aux modèles masculin et féminin prônés par notre société.

Les animations interactives proposées sur notre stand permettront de développer l’esprit critique des jeunes, ce qui constitue un premier pas vers la déconstruction des stéréotypes de genre qui ont parfois la peau très dure. Contribuer à la construction d’une société plus égalitaire, faire évoluer les mentalités et tendre vers davantage de mixité dans les parcours scolaires et professionnels, voilà notre challenge.